neuneu.com

05 mai 2012

Douillette

Oh que j'aime ce mois de mai ! C'est bien agréable de travailler un jour, de s'arrêter 2 jours.... D'ailleurs mercredi, j'en ai profité pour passer une partie de la journée à l'hôpital. Rien de grave. Du tout. Juste une petite intervention chirurgicale de confort. Cet acte peut même être fait sans anesthésie, mais étant très douillette, j'ai opté pour le médecin qui le pratique sous anesthésie générale.

J'arrive à l'hôpital mercredi matin, genre la fleur au fusil : détendue, contente et en pleine forme après un premier mai si ensoleillé durant lequel Monsieur et moi avons passé la journée à tourner les meubles dans le salon pour finalement revenir à l'ancienne disposition ! Bref j'arrive sereine. Mais pas divine, car maquillage et vernis sont proscrits. Heureusement je n'ai rencontré personne dans le tram !

J'entre dans le service de chirurgie ambulatoire. Là je perds de mon enthousiasme....ils ont dû mal concevoir leur truc, parce que de là où j'attends mon tour,  j'ai vu passer plusieurs brancards avec des gens qui allaient ou revenaient du bloc. J'aurais préféré que l'on cache tout ça moi ! L'envers du décor ne m'intéresse absolument pas !

Ah c'est à moi ! Franchement, j'ai eu un moment de doute.....je te décris la scène : déjà j'ai dû me laver 2 fois à la bétadine depuis la veille ; là j'ai enfilé la tenue : à poil sous une sorte de peignoir en faux papier stérile à enfiler par devant, des bas de contention (nouvelle procédure obligatoire), une charlotte sur la tête, et une à chaque pied, perfusée sur la main droite, j'attends mon tour ! 

Sinon, j'adore l'anesthésie : je dors tellement bien, je dors sereinement, je rêve bien. J'ai été endormie une heure en tout. Au réveil,  j'ai bien senti que j'avais un peu mal quand même. Histoire de m'occuper, j'évalue ma douleur. C'est ce que je fais depuis longtemps avec mes enfants. Il faut dire qu'ils sont des modèles hurleurs au moindre bobo, donc pour savoir ce qui se passe vraiment, je leur demande de noter leur douleur de 1 à 10. Cela marche très bien avec mon cadet. Bref, j'évalue ma douleur à 4. Oui 4 c'est bien. J'ai quand même un peu mal, pas assez pour passer la moyenne, mais voilà quoi....4/10.

Puis, l'infirmière me demande comment je vais. Je lui dis que j'ai mal quand même, contrairement à ce que m'avait vendu le chirurgien ("Pas de douleurs, pas d'effets indésirables !"). 

- Mal ? Vraiment ? A combien évaluez-vous votre douleur entre 1 et 10 ? 1 ou 2 ?

- 3 ! mentis-je timidement !

Je suis donc officiellement douillette ! Enfin cela n'a pas duré. Je suis rentrée chez moi après une petite collation et j'ai tranquillement, sans douleur, repris ma classe dès jeudi !

Posté par neuneu point com à 11:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Ahaha j'adore, sur une echelle de 1 à 10 vous avez 1 ou 2 ? mouarf !

    Posté par opio, 31 mai 2012 à 17:36

Poster un commentaire